Vendredi 4 mai 2012 5 04 /05 /Mai /2012 10:14

toulon Dernier jour de la campagne électorale. Demain, on parlera d'autre chose.

C'est donc Toulon que le Chef de l'État - candidat a choisi pour tenir son (avant) dernier grand meeeting, et remplir la salle du Zénith d'un public à la fois bourgeois et populaire, public local renforcé par des dizaines de cars venus de la région. " Ici à Toulon, on est patriote, on aime son pays, on aime la France, on aime la République. Alors, ici à Toulon, où tant de fois se joua le destin de la France, j'ai voulu tenir ma dernière grande réunion publique avant que les Français fassent leur choix ". "Ici" ? Cet "ici" pourrait être mal reçu des habitants d'autres régions de France, s'ils ont mauvais esprit : n'aime-t-on pas partout la France ? Mais à l'évidence, à Toulon, si longtemps terre d'immigration italienne (les noms de bien des citoyens et d'élus en témoigne), on a servi la France, et les monuments aux morts en attestent.  

Ne nous lançons pas dans la présentation des moments où le destin national s'est joué "ici", qui dépasserait le cadre de ce billet... Mais celui qui tenait la plume de ce discours pensait peut-être à ces mois de 1543-1544, où le Roi de France accueillit la flotte barbaresque de Barberousse (eh oui, des Algériens déjà et des Turcs) pour s'en aller attaquer Nice, ou au siège de 1707, où la garnison et la population brisèrent l'attaque austro-piémontaise, ou encore à ces mois de 1793 où des bourgeois toulonnais hissèrent le drapeau blanc et livrèrent la ville aux Anglais, avant la sanglante répression montagnarde, ou encore à ces terribles journées du sabordage de la flotte, en 1942...

Tout ceci est peut-être bien loin pour les militants qui retrempèrent leur enthousiasme ce soir-là, non sans le signifier à une équipe de télé bien marrie... Par contre, une grande figure de la République planait sur la foule.  Je lis encore dans Var matin du jour : "- le président-candidat a dessiné l'image de sa République : 'celle de l'autorité de l'État, de la souveraineté de la Nation, de la souveraineté du peuple', une République 'selon lui et abîmée' par la Gauche." [...] Une République qu'il incarne pourtant depuis cinq ans... Et une République qu'il souhaite, depuis Toulon 'une ville où l'on est compris quand on parle d'honneur, de fidélité, de courage et entendu quand on évoque le travail, le mérite, l'autorité, le devoir et la responsabilité' -" À croire que la plume du président candidat avait trempé dans l'encre d'un autre candidat président :

De l'idée napoléonienne ]

Le Chef de l'État candidat est à Toulon en terre de connaissance. Il y a lancé ses campagnes. Toulon, terre de droite. Terre d'osmose électorale entre cette droite et le F.N. Faut-il rappeler qu'après un long règne de la droite, et quelques "affaires", le F.N y a conquis la municipalité en 1995, avec 37,02 % des suffrages au second tour (contre une liste de droite en perte de vitesse et une liste de gauche). Aujourd'hui Toulon a une municipalité U.M.P très confortablement élue... En 2007, au premier tour de la présidentielle, Sarkozy avait obtenu 38,24 % et J.M.Le Pen 15,53 %. Au second tour, Sarkozy près de 63 %. Au premier tour de 2012, Sarkozy a obtenu 32,21 % et M.Le Pen 23,37 %.. Autant dire que la candidate a pris 6% des suffrages au candidat... On le voit, de nombreux électeurs sont passés successivement de la droite au F.N, du F.N à la droite, de la droite au F.N...

Il suffit d'entendre ce qui peut se dire dans les lieux de sociabilité pour constater que la cité, et la région, sont un bon laboratoire d'un remodelage idéologique en cours depuis des années, et qui s'affirmera dans bien des esprits, quelle que soit l'issue de cette présidentielle. 

bienvenue


 

Par rene - Publié dans : sarkozysme 2011- élection 2012
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de rené merle
  • Le blog de rené merle
  • : René Merle, agrégé d'histoire, docteur ès lettres, chroniqueur et romancier - Ce blog a présenté initialement le fruit d'un travail personnel de recherche et de documentation sur la culture d'Oc, l'écriture du francoprovençal, l'histoire du mouvement républicain et du mouvement ouvrier. On y trouvera désormais des réflexions concernant l'actualité sociale et politique. Il propose également un reflet d'une écriture personnelle de fiction (romans, nouvelles, poésie).
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés